Bienvenue sur le site de l'AFB !! Les dates à retenir !! Accueil Bienvenue sur le site de l'AFB !! Fédération Française de Cyclotourisme
...de la course à la rando, l'AFB touche à tout !

Accueil  07//12
Compétitions  02//04
Règl. Coupe de France
Randonnées  29//03
Tableau des cols
Insolite  10//09
FAQ  05//10


l'association
adhérez !
liens


!! LE FORUM !!


Où et Qui pédale ?
Je m'inscris aussi !


          


Randonnées



Le canal du midi en ICE QNT un récit du Barjonaute


    Le départ s'est fait en train d'Agde par le TER de 06h18 en direction de Toulouse (il est direct). Naturellement, il n'y avait pas de fourgon à cycles !
    Heureusement nous n'étions que deux, imaginez le topo si nous avions été cinq !


    A Toulouse nous avons été accueilli par Thierry, l'honorable correspondant de l'association Toulouse vélo mais aussi créateur de Toulouse Vélo rose qui nous a guidé dans la jungle urbaine du non respect des pistes cyclables pour nous permerttre de retrouver la voie verte (bitumée) qui sur 55 km vous fait descendre vers le sud. Première étape à la Bastide d'Anjou.

    2ième jour. La Bastide d'Anjou - Carcassonne. Uniquement sur terre avec des passages plus ou moins bons. Parfois le halage est très large et bien dâmé, parfois c'est une sente mono-trace. Sur ce tronçon apparaît une question qui reviendra en permanence durant le voyage: " vaut-il mieux prendre le halage ou le dessus de la digue ?" Une fois sur deux, on fait le mauvais choix.

    3ième jour. Carcassonne - La Redorte. Départ tardif (visite de la cité). Détours et arrêt prolongé à Trèbes pour les provisions. Très cassant. Nous sortirons même du halage préférant utiliser quelques chemins agricoles bitumés proches du canal pour faire remonter la moyenne mais surtout trouver un hébergement avant la nuit.

    4ième jour. La Redorte - Capestang. Le froid, porté par un vent violent, arrive. Nos premières gouttes de pluie apparaissent. Le halage est toujours très changeant. Les paysages méridionnaux s'installent de plus en plus présents à nos yeux. Une crevaison en fin de journée: l'épine était si fine qu'elle est passée entre les mailles du kevlar du Marathon plus et si dure qu'il m'a fallu une pince pour l'enlever du pneu (avant de la voir en entier j'ai cru avoir pris une pointe tête-homme de 0.5). Petite distance sur route.

    5ième jour. Capestang - Agde. Démarrage difficile jusqu'à Malpas (Mal au ventre, nausées). Grande pause à la maison du Malpas (personnel hyper sympa). L'après-midi a été nickel malgré un orage à Béziers. Voie verte bitumée de Béziers jusqu'au croisement de celle-ci avec la D37 (après Portiragnes). Arrivée à la gare d'Agde pour charger le fourgon à 18h00.

    Conclusions:
    Volontairement, je n'ai pas mis les kilomètres dans le compte-rendu car ils ne signifient pas grand chose. En effet, mis à part début et fin du périple, nous sommes tout le temps Off Road et d'un voyage à l'autre les conditions seront très changeantes. Pour exemple, ce ne sont pas les racines dont tout le monde parle que j'ai trouvé les plus génantes mais les branches en travers du halage conséquence d'élagages ou du vent qui soufflait en tempête (+ de 50 nds).
    En tricycle couché, ce parcours de 5 jours est vraiment réalisable par beaucoup de personnes. Je me permets de rappeler que je suis sous béta bloquant et que je suis bridé à 135 puls/min.
    Les paysages sont merveilleux. A cette saison, l'isolement est parfois très ressenti et il est arrivé que je me retrouve dans un état de béatitude proche de ce que je vis en mer lors de grandes trraversées.
    Il faut partir avec le livre de Ph. Calas pour gérer les changements de rives (mais sa liste d'hébergements n'est pas à jour) et les cartes IGN 64, 65 72.
    L'essai est concluant, la prestation est mise à la vente par équipage de 4, qu'on se le dise !


    les photos




    _________________
    le BarjoBlog


le 27 mars 2008 par Lymass




admin ce site est la propriété de l'AFB, toute reproduction est interdite - (c) 2004 - écrire au webmaster revenir en haut